Emotion

Depuis près de cinquante ans, Lacroix est synonyme de passion, technologie et design. Au-delà des modes passagères, Lacroix exprime à travers ses créations un goût pour le raffinement et la pureté des lignes.

Créée par Léo Lacroix en 1967, ce champion de ski français a insufflé à la marque sa vocation demeurée intacte : inventer des produits performants et élégants qui permettent au skieur de vivre des émotions exclusives.

Skieur alpin français né le 26 Novembre 1937 à Bois d’Amont dans le Jura. Participe à l’essor du ski français dans les années 1960 aux côtés de Jean Claude Killy, Guy Périllat, Marielle Goitschel ou Annie Famose.

Palmarès :
Médaille d’argent en descente aux jeux olympiques à Innsbruck (1964).
Médaille d’argent en descente aux championnats du monde à Innsbruck (1964).
Médaille d’argent en descente et en combiné aux championnats du monde à Portillo (1966).
Champion de France de slalom spécial (1955, 1960, 1963) et de descente (1963).
C’est la première fois que la fibre de verre est utilisée dans la fabrication des skis et qu’un champion court sur un prototype (Léo Lacroix remporta ses trois médailles d’argent avec des skis fabriqués par son cousin).

 

leo 1966

Portillo du Chili, 1966 – Les championnats du monde de ski alpin battent leur plein ; un français parmi d’autres, avec des skis sous le bras. Rien de bien extraordinaire… ce qui l’est d’avantage, c’est que ces skis ont été fabriqués par lui, dans le secret d’un atelier de charpenterie de bois d’Amont, son village natal dans le Jura, avec un complice, son cousin, Daniel Lacroix, jurassien comme lui et charpentier d’origine, dirigeant d’une entreprise de construction de chalets.

C’est la première fois de l’histoire qu’un coureur prendra le départ avec des skis « made at home ». Mieux encore, il remportera deux médailles d’argent. C’est le point de départ d’une fantastique aventure entre les deux cousins, la tête et les jambes ; entre l’essayeur médaillé Léo et le concepteur audacieux Daniel.

Skis_lacroix15